Greenkeeper est un terme emprunté de nos amis anglosaxons. En français, cela signifie littéralement « gardien vert », que l’on traduit comme gardien des espaces verts. C’est un métier indispensable, avec des spécificités et des connaissances techniques pour permettre l’entretien des espaces verts. Notamment lorsqu’il s’agit de terrains de sport comme les golfs. Le greenkeeper est un technicien agent de maîtrise (TAM 1).  Ses missions sont multiples et pluridisciplinaires, de l’organisation au contrôle en passant par l’exécution. Découvrons ce métier singulier. 

Découvrez aussi toutes les expertises idverde

Zoom sur le métier de greenkeeper

Les missions du greenkeeper

Le greenkeeper travaille sous l’autorité d’un chef de chantier ou chef d’équipe. Toutefois, ses responsabilités sont grandes et multiples, car c’est lui qui définit les missions de ses équipes et qui contrôle la bonne exécution des tâches confiées. Voici ses principales missions :

  • Management et organisation : le greenkeeper définit les tâches de chaque ouvrier sous sa responsabilité et son emploi du temps, en veillant à respecter les délais et conditions indiqués par son responsable. Et bien sûr c’est à lui que revient de contrôler les missions effectuées par ses équipes, en n’oubliant pas de faire respecter les règles HSE.
  • Production : si le greenkeeper fait office de manager, il participe aussi aux travaux d’entretien des golfs. Il réalise donc l’entretien du gazon (tonte) sur plusieurs hectares. La connaissance mécanique des engins qui lui servent quotidiennement dans son travail est un vrai atout. 
  • Respect des règles : s’il veille au respect des règles d’Hygiène Sécurité et Environnement, il doit lui aussi, les appliquer. S’il détecte le moindre dysfonctionnement, il doit en informer ses supérieurs pour permettre une résolution des problèmes. 
  • Commercial – Communication : le greenkeeper étant sur le terrain, il est aussi en contact direct avec le client. Il doit donc entretenir le lien avec ce dernier et le renseigner sur les travaux effectués. Souvent, le greenkeeper intervient sur les terrains sportifs, notamment de golf ou de football, qui demandent un entretien permanent. Il est donc en relation avec des clubs sportifs. 
  • Administration : enfin, l’aspect administratif fait aussi partie des missions du greenkeeper. C’est lui qui établit les rapports journaliers qui regroupent toutes les informations du chantier : tâches, délais… Puis, les transmet au chef d’équipe. 

Les diplômes pour faire carrière

  • BEP espaces verts ou BEPA.
    Ou titulaire d’une formation de type « certificat de spécialisation de jardinier de golf et entretien de sols sportifs engazonnés », 

Profil : quelles sont les compétences et les qualités nécessaires ? 

  • La première des qualités requises pour exercer ce métier est la polyvalence. Les missions du greenkeeper sont diverses et variées. Il faut à la fois manager, exécuter, communiquer… Ses tâches sont nombreuses. 
  • Être rigoureux, pour offrir un travail de qualité, contrôlé dans le respect des normes imposées. Et bien sûr, il ne faut pas négliger pour cela le respect des délais, critère important dans ce métier. 
  • Il faut aussi être un bon pédagogue, car pouvoir transmettre son savoir-faire à ses équipes est un critère indispensable pour devenir un bon greenkeeper. 
  • Enfin, il faut savoir être autonome, autant sur les aspects techniques du métier que dans sa capacité à manager ses équipes. 

Avantages et rémunération du greenkeeper  

Rémunération à négocier selon profil. 

En résumé 

Le greenkeeper est un métier à la fois d’action et de responsabilités. Car s’il dirige les travaux d’entretiens des sols sportifs, il contrôle et s’assure du respect des délais, il participe, lui aussi, aux missions d’entretiens sur le terrain. Il se doit donc de s’appliquer les consignes, tout comme pour ses équipes. Étant sur le terrain, c’est aussi lui qui est au contact direct des clients. Il doit donc aussi faire preuve d’un grand sens de la communication, pour répondre au mieux à leurs besoins. C’est donc un métier très polyvalent. 

Au sein de notre entreprise paysagiste leader, chaque chantier est unique et chaque jour de travail apporte ses nouvelles tâches à réaliser. Le greenkeeper n’échappe pas à cette règle et peut développer ses connaissances au sein de son poste. 

Vous répondez à ces critères ? Rejoignez-nous ! Et postulez sur www.recrute-idverde.com

A propos d’idverde

idverde est une entreprise paysagiste leader en Europe. Vous trouverez nos bureaux en Angleterre, au Pays Bas, en Allemagne, au Danemark et en France, implantés France entière en régions. Nos greenkeepers travaillent sur des chantiers d’envergure

Les chiffres clés du groupe idverde 

  • CA 800 M€
  • 7500 collaborateurs : ingénieurs paysagistes, paysagistes d’intérieurs, techniciens paysagistes, maçons du paysage, jardiniers, élagueurs…  
  • 52 agences sur le territoire français 
  • 51 agences au Royaume-Uni
  • 20 agences aux Pays Bas
  • Un parc matériel unique en France constamment renouvelé
  • 2 marques spécialisées :
    • Intergreen® est notre marque de terrains de sports, spécialisée dans la création, la régénération et la maintenance des terrains de grands jeux en gazons naturels, stabilisés ou synthétiques.
    • Aqua plant® est notre marque de paysagisme d’intérieur, pour accompagner et réaliser tous les projets d’aménagements intérieurs.

 

Vous souhaitez en savoir plus sur nos réalisations et nos valeurs ? C’est par ici www.idverde.com

> Télécharger le mémo de la fiche métier Greekeeper chez idverde
>> Voir toutes les fiches métiers de la production